# CarPC

Publié le
Mis à jour le




Le projet

Ce projet consiste en l’utilisation d’un PC embarqué pour les fonctions multimédia (audio, GPS, mains libres, ..) dans un véhicule.

À l’époque de sa réfléxion et conception les véhicules n’embarquaient aucun système audio de série (2003 !) et laissaient le propriétaire acheter l’option du constructeur ou acheter ce qu’on appelle du matériel de seconde monte: Un autoradio d’entreprises dédiées à ce type de produits. Même chose pour la sonorisation à proprement parler.

En marge du mouvement de personnalisation des véhicules (le tunning) et lié à celui du Do It Yourself (DIY), l’embarqué dans les véhicules a grandi un peu partout dans le monde.

L’utilisation de l’informatique au lieu de matériel et logiciels commerciaux vient des limitations et brides trop importantes même pour les autoradios multimédias de l’époque, formats de fichiers trop peu nombreux et trop limitants, espace de stockage faible, ergonomie misérable.

Tous ces défauts sont corrigeables avec l’informatique grand public, même si elle n’apprécie pas toujours les contraintes de l’embarqué.

Des fonctionnalités comme la navigation GPS sont également disponibles avec le DIY alors qu’elles étaient très couteuses dans le commerce à l’époque.

Si je parle de tout cela au passé c’est parce que depuis le multimédia embarqué a grandement changé, le multimédia est dans tous les véhicules de série, navigation comprise et que les constructeurs ont également fait le choix de brider de nouveau les propriétaires de véhicules pour qu’ils ne puissent rien intégrer d’autre au véhicule et acheter les options seulement.

De nos jours, l’Internet mangé par les GAFAM a aussi gagné les moyens de transport: certains constructeurs délèguent le multimédia embarqué à Apple, Microsoft et Google au grand dam des acheteurs qui voudraient avoir le choix.

Si je souhaite quand même mon propre système ?

Le matériel

Le matériel doit accepter les contraintes de l’embarqué :

  • Alimentation électrique instable
  • Consommation électrique à limiter
  • Chocs éventuels
  • Espace disponible faible
  • Ventilation faible
  • Gros écarts de température en fonction des saisons

Des alimentations spéciales existent aujourd’hui pour accepter des tensions entre 11 et 14V, ce que nous aurons sur une batterie de voiture moteur coupé et allumé. Elles régulent très strictement les tensions parce que l’informatique n’en aime pas les variations.

Nous profitons également d’une fonction intéressante d’extinction propre du PC lors de la coupure du moteur, il ne se coupe pas brutalement mais reçoit l’ordre de s’éteindre. Tous les composants destinés à des systèmes embarqués consomment heureusement le moins possible

Le matériel embarqué dans une voiture ou autre véhicule va subir de fréquents chocs violents dûs à l’état imprévisible des routes, certaines pièces comme le disque dur n’apprécient pas du tout. Le SSD est un élément important pour ne plus craindre ces chocs

Tout ce matériel doit être compact parce que l’espace disponible n’est pas grand, il faut l’intégrer au mieux pour qu’il soit discret et ne gêne pas l’utilisation normale du véhicule

Qui dit espace faible dit aussi quelques difficultés pour évacuer la chaleur générée inévitablement, il faut limiter au maximum cette chaleur par du matériel adapté. Ce que fait déjà très bien le matériel fait pour l’embarqué.

Entre les nuits d’hiver, véhicule arrêté même dans un garage et les journées sur un parking en plein été le matériel doit accepter des conditions de fonctionnement extrêmes et rester en état de marche malgré tout.

Le logiciel

  • Le logiciel est soumis à la contrainte principale du matériel, il ne doit pas être gourmand en ressources afin que le matériel chauffe peu et qu’il ne soit pas nécessaire d’avoir du matériel informatique plus performant
  • L’intégration du logiciel avec le matériel est très importante: il faut pouvoir le piloter facilement et rapidement sans être dérangé dans l’utilisation normale du véhicule. Un pilotage à la souris n’est même pas envisageable, un écran tactile est une solution à étudier sérieusement pour ne pas gêner la conduite ou nécessiter de s’arrêter.

L’idéal restent les commandes au volant intégrées au véhicule autant que possible: en “seconde monte” voire d’origine comme les boutons sur le volant.

Retour en haut